Considérant que chaque être humain est un canal naturel du divin, c'est quoi le problème au juste, pourquoi on est parfois si perdu, et parfois c'est hyper limpide ?! Crises de conscience et crises de déconsciences....

Bon. Voilà quelques éléments de réponse en ce qui m'a concerné ces derniers temps :

- l'alimentation. Je regardais ma mayonnaise, et si je suis honnête les bonbons gélifiés dans mon tiroir, etc. etc. 'faut pas se mentir ça grippe la machine physique, l'alourdit et surtout, SURTOUT, la pollue. On pense que c'est "rien", mon égo me dit "nan mais tu peux y arriver malgré tout", n'empêche que c'est beaucoup plus difficile. Et quand t'essaie d'être spirituelle la majorité de ton temps, bin... c'est stupide de se polluer de la sorte.

Ouais parce que la principale source de déconnexion à la Nature/Soi/l'Univers dans sa vie, c'est la pollution. Qu'elle soit physique, mentale, environnementale, relationnelle, émotionnelle, psychique ou spirituelle, ça EXISTE et ce sont autant de barrières pour te mettre à l'amende et te sentir perdu(e).

- les pensées. Je suis sujette à l'obsession mentale à cause de vous-savez-Kit... J'ai lutté contre de toutes les manières possibles sauf de la bonne : la pleine conscience. Comment ne pas ressasser ce qui va m'arriver, comment, quand, pourquoi, et puis ceci et cela ? Moment présent.

Oui, vous allez me jeter des livres à la tête et me traiter de gourdiche, mais quand t'as décidé que ton présent craint, tu fée pas spécialement d'efforts.

La solution ? Se concentrer sur son corps, son vécu au moment m, de la méditation active, de la pleine conscience. Quand je beurre mes tartines, je beurre mes tartines, full senses, fusion dans l'action.

Mais c'est pas pour les branleurs.

Merci mes anges qui m'ont envoyé un "666" comme montant final d'une partie de Bakery Blitz tout à l'heure, et si j'avais pas suffisamment dépollué mes différents corps ET ne m'était inscrite dans une dynamique de changement, je les aurais envoyé se faire foutre et j'aurais continué une AUTRE partie, autre partie qui aurait eu plus à voir avec de la théorie de l'engagement qu'avec l'envie véritable qui m'avait animée pour jouer initialement à ce jeu... Ce qui en amène à un autre point :

- les activités. Se cloîtrer devant l'ordi en mode binge watching de séries... on va pas se mentir, c'est de la branlette spirituelle, voire carrément du déni d'évolution au présent... C'est fuir l'ennui plutôt qu'embrasser la vie, c'est se trouver des excuses pour ne pas méditer, pour ne PAS se purifier, etc.

- la purification. Bin les gens comment vous dire ? Nous vivons dans un monde pollué de sa race. On se rend pas compte. Hier en rentrant de stage en passant par Paris (avec 6h de dodo seulement en stock et déjà 6 heures de voyage, dont du métro que j'avais bien géré grâce à de la musique synchronisée, à ce moment là, pour resituer la disponibilité énergétique dans laquelle j'étais), DEUX MECS différents m'ont balancé leurs énergies négatives à la gueule et jeté l'anathème comme ça, gratuitement, par pure malveillance et déportation de leurs propres pollution sur autrui. Ok je portais une tourmaline. Mais des attaques aussi directes, ça impacte quand même, comment ne PAS repenser à ce qui vient de t'arriver, quand tu analyses un minimum ton existence pour en saisir le sens à chaque instant ?!!! Bref, on ne peut PAS (et la Déesse sait que j'ai essayé de faire autrement à tout prix, #flemme) ne PAS se purifier régulièrement, à moins de vouloir volontairement servir de bouffe à larves énergétiques en permanence...

C'est pas NOTRE faute, c'est juste que ce monde, la plupart du temps, actuellement, est hyper-polluant pour l'organisme vivant sensible que nous sommes... alors je me suis dit que j'allais me purifier au moins une petite fois par jour, voire une bonne grosse fois directement en contact avec la terre une fois par semaine... on verra si ça tient !!!

- la stimulation. Si tu ne vas pas vers la spiritualité, la spiritualité ne viendra pas toujours à toi. Des fois, 'faut se sortir les doigts du cul et provoquer la connexion. Parce la connexion au consumérisme, elle se rétablit naturellement dès que tu refous les pieds dans un putain de supermarché, ou que tu es soumis à une pub, ou que telle activité ou vécu du quotidien complètement désenchanté vient te mettre un kick sauté rotatif dans la nuque alors que t'avais rien demandé à personne et que tant qu'à faire, tu préfèrerais danser en rond avec un groupe de fées des sous-bois. Mébon. On a pas toujours le choix. SAUF celui d'aller à un stage, de parler avec une autre personne spirituelle pour se soutenir et entretenir le vécu relationnel de cela, ou demander un soin, de l'aide, une guidance, tirer une carte, faire un voyage chamanique, méditer sa mère pendant une heure, prier sa mère les anges et tous tes guides jusqu'à sentir l'illumination, se mettre en transe bref tous les moyens d'actions sont bons tant que tu te sors de ta routine navrante si telle est le cas. Et que tu passes pas par une substance pour cela, avis personnel. Sinon tu passes ton temps à attendre des signes, inventer des signes, psychoter dans ton coin en te nécrosant légèrement, à petit feu qui s'éteint, s'éteint... pour n'être plus qu'une braise qu'il sera d'autant plus difficile de raviver !!!!

 

..... Peut être que j'éditerais mon post au fur à mesure de mes réflexions à venir ;) ! Des bisous ! XxXxxxxx <3