La Déesse m'avait conseillé de m'adresser à mes enfants (futurs enfants). Mais je ne les sentais plus tellement avec moi ces derniers temps.... Pour moi, Amélia était avec son papa, elle n'était plus mon ange gardienne attitrée mais, même sans être une ange, elle reste ma fille. Pareil pour mon fils (mais c'est pô un ange, c't'un guide, tmts).

Je leur ai demandé ce qu'ils pouvaient me dire de leur papa... maintenant. "Stubborn love" est le premier titre qui est sorti et ça m'a bien fée marrer. Dans un tirage, dernièrement, j'ai demandé ce qu'il devait intégrer avant qu'on se rencontre et il en est ressorti qu'il s'agissait de la... prudence. Mdr, quelque chose qui m'était chevillée au corps quand je suis née, perso XD.

Bref, quand il a été question de leur demander ce qu'ils pouvaient me dire de moi maintenant, le premier titre qui est sorti c'était "Rolling in the Deep", et j'ai éclaté de rire XD... globalement, je suis toute triste parce que mon amour est une star, un dieu, et moi pas, et qu'il est inatteignable, et moi pas ? Enfin bref, morfondons-nous dans les bois pendant que le loup y'est pas. Franchement galère et pas reluisant. Ca fée des années, depuis que je "sais", que je tache de travailler sur moi : l'amour, principalement, mais là je vois que l'estime, c'est encore pas ça :/. Je m'avoues encore à moi-m'aime qu'il vit dans un autre monde, plein de paillettes (même si c'est putain de pas vrai bien sûr), et que c'est impossible.

Mais ça, mes enfants sont les premiers concernés pour réaliser l'impossible XD ! Et si je leur faisais confiance, si je leur demandais conseil ?

Donc là le premier titre qui sort c'est "Read all About It, Pt. III" et euh.... voilà. J'écris. Je crois que j'ai peur de me ridiculiser (!!!), de dire de la merde, de vouloir chanter un opéra et de finir en cacophonie dégueulasse :/... comment avoir l'estime, la verve, la brillance, que sais je ? Pour briller dans mes ténèbres, mes doux ténèbres, mes noirs ténèbres ?

Comment montrer que je suis jolie, capable, brillante et incroyable, moi-même dans mon monde à part, mais égale à ces paillettes, dans ma version vraie, authentique et réelle ?

Bon, écoutons la suite mes chéris ^^... Idée : et si je brillais pour lui ? Si j'étais si brillante, si solaire, moi dans ma vie quotidienne, si attirante, comme un aimant, un soleil, que lui la lune serait irrémédiablement attiré ? C'est une idée ^^... je portais une magnétite très longtemps. J'ai fée un sort pour "mettre en place" cette attraction, mais ça a foiré. Okay. Je m'y suis pas bien prise, ça arrive.

En chasse, 'faut se prendre des collets vides, des rateaux et de faire embrocher sa race quelques fois afin d'apprendre et d'être un peu plus fine dans sa traque ^^...

 

Mdr il passe "losing my religion", ça reste un conseil de leur part alors ??? "And I don't know if I could do it"...

Vraiment, et si je brillais d'amour pour lui, pourquoi pas ? Dans mon vlog de Kit Haringquest, chapitre 5, j'avais notamment avoué que je me fermais à la possibilité de tomber vraiment amoureuse de lui, parce que là la folie aurait été très proche. Bon. J'y ai travaillé, ces derniers mois, en fait. Ça et son éveil. L'éveil c'est fée, à priori, c'est 'engrenagé'... niahahahaha. Indigo power XD. Mais la rencontre bah, PAS cet été. Cet été c'était RavenQuest, sortir du nid et déployer les ailes. Au bout d'un moment cette métaphore va devenir très périmée, je sais XD. Surtout quand tu attends que l'univers te fasse voler comme par magie ahahahahahahahahaha. #feignasse.

Que faire quand on est une chasseresse dans l'âme et qu'on a pas sa proie à portée ? Même, t'sais, avec la lunette télescopique et l'arc en fibre de verre composite et que t'es embusquée depuis DES MOIS xD ??? "Bah on attend" xD.

J'le vis pas bien, 'faut être honnête. Penser que c'est impossible et imaginer ma vie sans lui, sans mes enfants, me permet de "garder les pieds sur terre" omg, quand tu dois voler, c'est un peu chiant non ? Mais j'ai tellement peur, de m'embrocher sur ma propre flèche, d'avoir faux, de passer à côté, que ça se fasse pas, si vous saviez... j'en perds ma religion, c'est clair. Niveau foi, j'ai appris, à force de me planter, à arrêter d'asséner des certitudes. A m'accrocher aux branches, à patienter. Mais attendre que les évènements infirment tes pensées, ton amour, ta foi, c'est pire que d'attendre une mise à mort, c'est juste une mort lente, ça va pas. J'dois croire. En moi. En mes capacités de chaser, de meuf qui va pécho des mecs dans leurs rêves tellement elle est à fond. Puissance, capable. Mais plutôt lâcher toutes les armes et me transformer en aimant brillant d'amour et de foi. Et rien faire. Juste être moi. Que ce "juste" soit suffisant pour l'attirer à moi.

Faire c'est tellement facile, si vous saviez. J'en pleure, moi, mâle, de la facilité avec laquelle j'aurais couru, voyagé, repoussé des interdits, cueilli la lune même pour lui, c'est tellement facile : c'est pragmatique, stratégique, guerrier, facile... mais attendre. Patienter, avoir la foi, ne rien faire, bordel.

Bordel bordel. Ca me tue. Tant mieux ? C'est probablement pas une bonne approche, de toute façon.

Chanter, danser, rire, pardonner, évoluer, briller. Être femme. Être la proie, la biche, au parfum savoureux, à la chair enivrante, aux yeux de braise. Héhéhé. (1)

 

 

Mais ne PAS provoquer le destin, ne PAS avoir peur, s'offrir, offrir, être, ne PAS PENSER, ne PAS PRESUMER, ne PAS PREVOIR. PAS d'ESPOIR, juste de la foi, aveugle, confiante. Demander aux enfants, attendre, comme une rose en hiver. Ne pas FAIRE, "Just Be".

 

Il se passe quoi lorsque la chasseresse pose son arc pour laisser sa proie la trouver ? Plus d'amour ^^ ?

 

~*~

(1) ROGER on a un PLAN, CEBON ! GO GO GOO !!!